Les chantiers

Livre Blanc

Sous la coordination d’un petit comité né de GASBI animé par l’Agence Régionale pour l’Environnement , le livre blanc est un partage et un témoignage d’un point de départ dans l’aventure GASBI , là où la discussion entre aménageurs et scientifiques devient nécessaire, possible et constructive.

On y trouvera :
• une entrée en matière corédigée par Thierry Tatoni et Carine Ritan-Olivry sur la Biodiversité, sa prise en compte et les évolutions potentielles de prise en compte ( vers une approche intégrative)
• Comment est-on passé de la protection de la nature à la prise en compte de la biodiversité ?
• Les précurseurs de cette approche intégrée : Code forestier, Loi sur l’eau,
• La biodiversité, vecteur de développement durable : comment la
biodiversité peut devenir un véritable outil de développement?

-Et l’essentiel du livre blanc : des retours d’expérience réussies et non réussies à 2 voix :
celle du scientifique et celle de l’aménageur notamment menées par GRT Gaz, la someca, la CNR, l’IMBE, l’irstea, le CNRS, les ASF , la SCP etc…


Projet GASBI Plateforme

Soutenu par la Fondation de France et par la Région Provence Alpes Côte d’Azur dans le cadre du programme  « Gérons ensemble notre environnement »

gesbi plateforme

Résumé du projet
Expérimentation d’une démarche de co-construction d’une plateforme collaborative d’arbres de connaissances, entre Scientifiques et Aménageurs axée sur la Biodiversité afin de favoriser l’intégration en amont d’une approche scientifique sur la question de la biodiversité et de la cohérence écologique dans les choix d’aménagement.

Comment le projet est-il né ? Qui en a eu l’idée ?
Le projet est né suite à une initiative expérimentale, portée par le soutien financier de la fondation SOMECA qui s’est déroulée de septembre 2013 à Mars 2014. Il est parti d’un constat partagé qui est à l’essence même de l’appel à projet de la Fondation de France « Gérons ensemble notre environnement ». Cette démarche a permis de démontrer que la création de passerelles entre des communautés a priori opposées était non seulement possible mais avant tout nécessaire. Mais pour transformer l’essai, il a fallu pouvoir développer les échanges et les collaborations autour de projets concrets, d’où l’idée de développer une plateforme collaborative et de faire de cette démarche « co-construite » un vecteur de diffusion entre sciences et société.

Objectifs et résultats du projet
1. Création d’une plateforme ressources, de savoirs et de savoirs faire , d’échange entre aménageurs et scientifiques sur la question de la biodiversité et de la cohérence écologique
2. Accompagnement de  l’ensemble des membres de l’équipe projet pour l’utilisation du dispositif.
3. Expérimention de l’opérationnalité et de la reproductibilité de la démarche
4. Test sur des  projets en intégrant des enjeux de biodiversité en amont et repérer des personnes ressources en utilisant le principe des arbres de connaissance créés par le philosophe Michel Serre et le mathématicien Michel Authier ( en version numérique 2.0) en partenriat avec la Sté LIGAMEN.

4 étapes
• Etape 1 : Initialisation du projet :
• Etape 2 : Co-élaboration d’une nomenclature de compétences et de savoirs sur la problématique « biodiversité, continuité écologique et aménagement»,
• Etape 3 : Préparation de la co construction de l’arbre de la connaissance GASBI : Organisation d’une session spéciale pour les membres de GASBI pour co- onstruire l’arbre de connaissances de GASBI sur une échelle test.
• Etape 4 : Finalisation et restitution des résultats : tests, analyse des retours des usages en vue de la pérennisation du dispositif. Déploiement du dispositif à l’ensemble du réseau. Restitution dans le cadre d’une journée dédiée potentiellement croisée avec une journée de type  « un jour un thème » sur chantier terrain.

 


SCIAME : ( SCIentifiques-AMEnageurs)

Est une formation hybride Scientifique /Aménageurs dont le but est d’initier les aménageurs à l’intégration de logiques liées aux métiers des scientifiques et d’initier les scientifiques à l’intégration des logiques liées aux métiers d’Aménageurs. Le but demeurant l’intégration de la Biodiversité le plus en amont possible des projets d’Aménagements, cette formation sera développée et animée dans un mode d’intelligence collective. Pour se faire, elle s’appuiera notamment sur les outils développés par le projet « GASBI plateforme »


Et d’autres réalisés ou à venir comme …

-Appel à projet ITTECOP

-Chantier sur la question de l’Eau/Biodiversité dans les chantiers et les exploitations linéares : 1 Jour pour 1 thème ( approche dynamique croisée sur cas concret)avec visite de chantier puis travail sur la problématique. – Le thème est celui de la question de l’eau sur les infrastructures linéaires telle l’autoroute et ses implications pour la biodiversité- Il s’agit d’une visite de site suivie d’un travail en salle dans des locaux de l’Aménageur proches du site visité- Des cas pratiques de type bassin autoroutier multifonctions (rétention/décantation,..) pourront être abordés- En effet la planification/positionnement des bassins mobilise des surfaces au droit du tracé car les bassins sont nombreux – Avec des configurations plus ou moins végétalisées, ils constituent des points d’attrait pour la biodiversité – Ces bassins de protection de la ressource en eau répondent à un encadrement administratif de police de l’eau avec des règles et une vocation sanitaire – Pour autant des questions peuvent se poser sur les possibilités/opportunités de : i) à proximité des bassins de traitement pouvoir aménager les emprises associées par la création de systèmes liés hydrauliquement ou non par ex. un réseau de mares à vocation écologique ; ii) proposer voire tester un modèle d’aménagement (combiné ou autre) qui respecte l’impératif sanitaire et associe peut être mieux les différents enjeux ; iii) le cas échéant pouvoir demain considérer différemment ces systèmes

Les commentaires sont clos.